Théâtre municipale_St Priest_2018-2021

MAITRE D’OUVRAGE :
Ville de St Priest
MAITRE D’OEUVRE :
HBAAT en association avec Pierre Hebbelinck
MAITRISE D’OEUVRE ASSOCIÉE :
Verdi Ing / bet TCE ; Changement à vue / scénographe ; Kahle Acoustics / acousticien ; JM Becquart / économiste ; Studio Plastac / design graphique ; ACE / OPC ; 
PROGRAMME :
Réhabilitation du théâtre Théo Argence, ancienne maison du peuple de ST Priest, 2 salles : 630 et 104 places assises et 900 et 230 places en configurations debout. Surface totale de 3180 m2  SHON
BUDGET :
10 650 000 Euros/HT (2019)
RÉALISATION :
DCE en cours
CRITERES HQE :
Bâtiment BBC réhabilitation

 

La transformation du théâtre Théo Argence a pour objectif de satisfaire le confort à la fois :

-Des artistes (les loges, la qualité des deux salles sur le plan de l’espace de jeux et de son acoustique, la qualité et le potentiel de l’outil scénographique et technique).

-Des acteurs de la vie du théâtre, avec l’ensemble de son personnel indispensable au fonctionnement d’une telle machine et ce, de l’ouvreuse à la directrice, en passant par les techniciens.

-Et enfin du public initié ou non initié, spectateur proche ou lointain pour les amateurs de théâtre qui n’hésitent pas à se déplacer pour la qualité de la programmation. Dans l’esprit d’un théâtre de ville, le projet de réhabilitation tel qu’imaginé s’appuie sur ce caractère agrégateur en 3 axes :

Le premier axe est la transformation du rapport au sol du théâtrepour le connecter avec la ville et notamment le grand parvis face à la place Ferdinand Buisson.

Cette transformation du théâtre passe par la réorganisation spatiale complète du foyer qui fait l’objet « d’un nettoyage » de tous les ajouts effectués au fil du temps, tel le grand escalier qui bouche l’entrée du public ou encore une partie de la double hauteur, encombrée aujourd’hui par un plancher rajouté lui aussi récemment. 

Organisé sur deux niveaux mais avec une flexibilité d’organisation, l’éclairage et l’ameublement de ces espaces de salons nouvellement créés sont pensés l’un avec l’autre.

Dans la continuité du foyer bas et en relation directe avec la place Ferdinand Buisson, le péristyle est fermé et prolongé sur ces deux côtés. Clos par une enveloppe de verre, celui-ci assume l’idée de la greffe contemporaine en rupture avec l’aspect ‘années trente’ de l’architecture d’origine. Ces nouvelles extensions volontairement très ouvertes sur la ville laissent transparaître l’activité culturelle des lieux. 

Pour aider à la fluidité des entrées et sorties – avant et après les représentations – les accès aux salles et les circulations verticales sont réorganisés et s’expriment également en façade pour fluidifier les déplacements.

Le second axe est ce que l’on pourrait définir comme le corps du théâtre.

Ce que nous nommons corps est la transformation scénique des deux salles, la grande salle et la petite salle avec l’ensemble de la refonte des accès et sorties de ces deux salles. Mais ce qui est le plus visible et le plus important de cet ensemble est l’extension à l’arrière du théâtre par la refonte de plain-pied avec la ville de la scène et de l’arrière scène.

Cette nouvelle extension à l’arrière forme le pendant de la façade principale et organise symétriquement le théâtre. Opaque et massive par sa programmation qui nécessite le noir, l’enveloppe tout comme l’ensemble des extensions est une nouvelle peau qui laisse voir ou non l’activité du théâtre. De la transparence à l’opacité en passant par l’opalescence ces extensions ainsi mises en œuvre, dialoguent et à la fois jouent du contraste avec le béton blanc mat des années trente (rénové dans le cadre du projet).

La lumière intérieure du théâtre résonne ainsi en façade, telle une lanterne urbaine ou veille culturelle sur la ville. 

Et enfin le dernier axe,est celui consacré à celles et ceux qui font vivre le cœur du théâtre, avec la réorganisation complète de toute la partie administrative, et technique du théâtre. Même si ce point peut paraître secondaire, il est primordial dans le fonctionnement d’un équipement de moyenne taille tel que celui-ci. En effet, avec des équipes réduites en personnel, l’emplacement, la taille, et la fonctionnalité de ces espaces – en lien avec le monte-charge par exemple ou avec les deux salles – sont très importants.