Restaurant scolaire_Lille_2016-2018

MAITRE D’OUVRAGE :
Ville de Lille
MAITRE D’OEUVRE :
HBAAT mandataire en association avec Bruno Popieul
CHARGÉ DE PROJET :
Heleen Hart, Mathieu Berteloot
MAITRISE D’OEUVRE ASSOCIÉE :
Ingébois/ bureau d’étude structure ; Symoe / BET HQE ; BEHAL/ cuisiniste
PROGRAMME :
Restaurant scolaire Passif pour l’école Léon Jouhaux
BUDGET :
1 125 000 Euros/HT (2016)                                                                                                                                  RÉALISATION :
Chantier en cours
CRITÉRE HQE :
Bâtiment Passif avec une conception bioclimatique et une ossature bois

 

Le projet du restaurant scolaire s’inscrit dans un site enclavé, dans une cour d’école, entre le groupe scolaire Léon Jouhaux et un ensemble de bureaux en R+5. L’insertion en limite Nord de la parcelle, à l’alignement de la clôture, permet de libérer une surface de cour plus importante tout en répondant à la volonté de la ville de conforter l’avenue Léon Jouhaux. La façade du restaurant scolaire constitue une nouvelle limite qualitative, visible depuis l’avenue, et inscrit le projet dans une urbanité contemporaine en offrant une perméabilité vers l’avenue pour la cour où un espace vert est aménagé ainsi qu’un potager.

La dimension technique du projet est assumée et valorisée à travers une réflexion pragmatique sur les enjeux énergétiques et environnementaux du cahier des charges. En effet, la conception bioclimatique et la composition de l’enveloppe assurent dans un premier temps une adéquation avec la dimension passive du bâtiment. Une réflexion frugale du bâtiment a relégué en second plan les équipements techniques classiques comme la ventilation double flux. Ainsi, la ventilation naturelle, solution envisagée dès la conception, a généré une toiture à sheds pour assurer le renouvellement de l’air selon les exigences réglementaires. Les sheds, associés à la couverture et équipés de panneaux photovoltaïques, rehaussent la volumétrie et le gabarit du projet, et valorisent le projet dans son contexte notamment depuis l’avenue Léon Jouhaux. Les toitures sont végétalisées sur 300m2 afin d’apporter une inertie au bâtiment et traiter de manière qualitative la vue donnée aux bureaux voisins en r+5.

Le restaurant scolaire se décompose en trois entités distinctes, le sas d’entrée, le réfectoire et la cuisine.

L’entrée forme un sas non chauffé qui regroupe les sanitaires de la maternelle, de l’élémentaire et le local entretien. De part et d’autre du bloc sanitaire, les entrées permettent d’accéder dans les deux réfectoires formant un seul espace. Le mobilier permet d’installer 36 enfants et 4 adultes en laissant un espace de desserte suffisamment généreux pour le service du repas à table. L’espace dédicé à l’école élémentaire dispose de 108 places dont 8 places adultes situées à proximité de l’entrée. Les flux ont été étudiés pour générer des déplacements sans croisement entre les entrées et sorties et entre les enfants de la maternelle et de l’élémentaire.

L’espace du réfectoire est généreusement ouvert en façade Sud sur les nouveaux espaces de la cour. Pour limiter le risque de surchauffe, la façade est équipée de stores textiles extérieurs qui régulent l’apport solaire en été.

Le bloc de la cuisine est positionné à l’Ouest de la parcelle en liaison directe avec l’aire de livraison desservie par l’avenue Léon Jouhaux. Les locaux s’organisent autour d’un espace central généreux formant un hall qui permet d’accueillir les livraisons quotidiennes. Le bureau ouvert sur cet accueil et la zone extérieur de livraison permet au personnel présent de contrôler les manœuvres et les livraisons.