Maison de pêcheurs_Gravelines_2018-2020

 

  Pedro Cabrita Reis, Sculpture, 2001

MAITRE D’OUVRAGE :
Privé
MAITRE D’OEUVRE :
HBAAT mandataire
CHARGÉ DE PROJET :
Heleen Hart, Mathieu Berteloot, Thibauld Dumisnil
MAITRISE D’OEUVRE ASSOCIÉE :
JM Becquart / économiste et bet TCE
PROGRAMME :
Extension et réhabilitation d’une maison de pécheurs en bord de mer
BUDGET :
300 000 Euros/HT (2018)
RÉALISATION :
Livraison mai 2020
CRITERES HQE :
Bâtiment BBC, soit Cep, réf – 60%
Architecture en ossature bois. Utilisation d’isolant en fibre de bois, et de matériaux écologiques dont le bois également à l’intérieur sous forme de panneaux. 

 

Située en bord de mer à Gravelines sur une parcelle étroite et longue, une maison de pêcheur dans un état de délabrement avancé est l’objet d’une reconversion et extension. De par sa situation géographique à proximité immédiate de l’ancien phare, le projet s’appuie sur le caractère patrimonial de ce type d’habitation vernaculaire sans en changer la destination : à la fois dans son gabarit global mais également dans son aspect extérieur.

À la fois cantonner à la parcelle qui lui est attribué et au respect que la reconstruction impose vis-à-vis du voisinage, ce projet cherche à diversifier en cœur de parcelle, les volumes de toiture et d’ouvertures pour favoriser un ensoleillement et orienter le regard sur le ciel pour une maison étroite et longue comprise entre deux mitoyens aveugle.

La maison actuelle est inscrite dans un linéaire de façades hétéroclites dans l’emploi de matériaux, dans le dimensionnement des ouvertures, des hauteurs, des débords de toitures…

Ceci s’explique notamment par une série de constructions, démolitions et reconstructions à différentes périodes faisant des façades du centre-ville une sorte de « matériauthèque », ou inventaire à la Prévert.

Au cœur de cet effet palimpseste, ce projet tend à respecter les compositions des volumes, ainsi que les teintes des matériaux existants. Même s’il ne s’agit cependant pas d’une reconstitution à l’identique de l’état existant, les matériaux sont mis en oeuvre de manières traditionnelles et sont employés dans leur état brut (ou naturel) à l’extérieur et à l’intérieur.