Passerelle piétonne_Saint Omer_2016

MAITRE D’OUVRAGE :
Communauté d’agglomération de Saint Omer
MAITRE D’OEUVRE :
HBAAT mandataire
CHARGÉ DE PROJET :
Heleen Hart, Mathieu Berteloot et JP David
MAITRISE D’OEUVRE ASSOCIÉE :
GREISCH / bureau d’étude structure
PROGRAMME :
Réalisation d’une passerelle piétonne au dessus du canal de neuffossé dans le bas de la ville entre le centre ville historique et le quartier de la gare en cours de densification et de restructuration.
BUDGET :
1 500 000 Euros/HT (2016)                                                                                                                                     RÉALISATION :
Concours 2016
CRITERES HQE :
SO

La lecture du site, soit deux rives comprises entre la ville historique de Saint Omer et les faubourgs maraichers, permet de comprendre l’enjeu important que forme la position et la résolution urbaine de la future passerelle. C’est ainsi qu’avant même de penser un objet pour franchir le canal de Neuffossé nous avons pensé celui-ci non pas comme un unique franchissement mais comme une traversée qui intègre l’ensemble des contraintes techniques, de navigabilité, d’accessibilité, mais surtout comme une réponse urbaine à un secteur perdu et laissé à la voiture aujourd’hui.

Par une passerelle à quatre voies nous proposons de la placer dans la perspective de la rue commerçante avec 4 branches tel un arbre qui s’appui :

– Face à la rue commerçante avec un emmarchement dans le prolongement du franchissement le plus long au dessus du canal.

– En partie haute de la rive opposée plantée de marronniers et positionnée entre les arbres pour permettre la préservation de ces derniers.

– Puis deux secondes branches toutes aussi importantes sur le plan urbain, une première qui va chercher le public depuis le quai du commerce vers la gare et une seconde vers une petite rue structurée de maisons d’habitations faisant face au canal.

Ces trois branches associées à la passerelle elle-même sont aussi trois temporalités différentes pour accéder à celle-ci :

– Une première rapide avec un escalier.

– Une seconde, lente avec la rampe réglementaire à 4% qui forme un tout avec la passerelle.

– Et une troisième avec une temporalité intermédiaire entre escalier et rampe avec un pas d’âne qui longe l’eau sur le quai du commerce en direction de la gare SNCF.