Hôtel de ville_Proville_2010-2012


MAITRE D’OUVRAGE :
Mairie de Proville
MAITRE D’OEUVRE :
HBAAT mandataire
MAITRISE D’OEUVRE ASSOCIÉE :
SNC lavalin / bureau d’études structure et fluides ; MEIC / économie ; Photographie / Pfut
PROGRAMME :
Restructuration de la mairie existante et extension
BUDGET :
1 000 000 Euros/HT (2012)
RÉALISATION :
Livraison juillet 2012
CRITERES HQE :
Bâtiment BBC, soit Cep, réf – 60%
Ventilation double flux
Architecture avec un double mur, composé d’une brique artisanalE de parement, et une isolation complète par l’extérieur 
Construction harmonieuse à faible impact
Gestion des déchets (charte chantier propre et gestion dans le fonctionnement de la mairie)
Production d’eau chaude solaire
Récupération des eaux de pluie pour l’usage des sanitaires, et l’arrosage des espaces extérieurs

 

Le projet actuellement en cours est à l’image de la commune, un bâtiment innovant et humble sans « exubérance» et « complexité » inutiles. L’attitude s’appuie sur l’acte de construire et sur des valeurs citoyennes et responsables. Jouant des paradigmes contemporains, il est respectueux du « patrimoine », soucieux de l’échelle du « paysage » et avec une symbolique « écologique » forte, mais contenu dans sa forme architecturale.

Pour dialoguer avec le contexte paysagé du site et le bâtiment ancien de la mairie, l’extension est constituée d’un rez-de-chaussée pour le public et d’un unique étage, pour le reste de l’activité de la Mairie. Séparé et autonome du bâtiment ancien, l’extension qualifie et redonne une certaine autonomie patrimoniale au bâtiment ancien et se positionne entre deux éléments patrimoniaux civiles, l’ancienne mairie et une petite chapelle. Le rez-de-chaussée est consacré au public avec la salle des cérémonies dans la partie ancienne et l’ensemble des services et espaces des élus sur un même niveau en étage pour faciliter le fonctionnement.
Ce principe a le grand avantage de réduire l’impact visuel de la construction et de préserver au maximum l’impact sur le captage d’eau  potable par une construction sur pilotis qui dégage un jardin en sous face d’une partie de la construction.
Avec la volonté d’ancrer cette nouvelle construction dans le contexte typologique de Proville, le projet est un ensemble homogène par une mono matérialité en brique comme une interprétation contemporaine des fermes et granges que l’on trouve au cœur de la commune de Proville.
Décalée et détachée du bâtiment historique, l’extension en étage vient chercher le public par la salle du conseil en débord sur l’entrée et un parvis couvert. Ouverte sur l’écrin végétal du jardin de la mairie, la salle du conseil forme un signe fort pour l’équipement et la politique active du projet en matière de développement durable.
Le projet offre un cadre et un confort de travail optimal en matière de lumière et de vues sur le paysage futur de la mairie et ce en relation et liens étroits avec l’étude des espaces publiques en cours.
Pour réaliser ces ambitions, la technique ne se substitue pas à l’architecture. Le projet, lui-même forme par sa géométrie, (un parallélépipède creusé de deux patios) les dispositifs de protections solaires et les ouvertures sur l’extérieur réfléchies avec les orientations et les cadrages.