Centre Pompidou provisoire_Maubeuge_2013-2015

MAITRE D’OUVRAGE :
Agglomération Maubeuge Val de Sambre
MAITRE D’OEUVRE :
HBAAT en association avec l’Atelier P Hebbelinck
CHARGÉ DE PROJET :
Heleen Hart et Mathieu Berteloot
MAITRISE D’OEUVRE ASSOCIÉE :
SNC Lavalin / bureau d’étude structure et fluides ; Spriet et Prevert / muséographe ; JM Becquart / économie.
PROGRAMME :
Réhabilitation dans un ancien Arsenal Militaire (3000m2) en centre ville sur les bords de la Sambre en lieu d’exposition pour accueillir une partie des collections du centre Pompidou Paris pour une durée de 5 ans
BUDGET :
4 500 000 Euros/HT (2013)
RÉALISATION :
Chantier arrêté pour raison politique en 2015
CRITERES HQE :
RT 2012 réhabilitation

L’ancien Arsenal militaire retenu comme structure du projet est singulier de part sa longueur et son expression. Le projet propose à l’intérieur de l’enveloppe existante de privilégier de grands plateaux libres peu cloisonnés pour permettre des configurations libres, dont les divisions seront introduites selon les besoins des expositions.

Cette nouvelle structure d’exposition permet de gérer aisément toutes les techniques et le respect des normes de conservation et prévention exigées pour la nature des collections du centre Pompidou Paris. Le projet exploite les espaces en hauteur, permettant d’augmenter la perception singulière des volumes de l’équipement pour permettre des appropriations fortes par les artistes et les curateurs invités.

il est ainsi proposé, au cœur du projet, un espace d’exposition unique en son genre, exploitant toute la hauteur du bâtiment, du rez-de-chaussée à la toiture (espace d’exposition permettant d’accueillir des oeuvres de très grandes dimensions tels les travaux d’Anish Kapoor, ou d’Olafur Eliasson…).

Le parcours de plateau en plateau permet une visite fluide et offre de multiples découvertes par les vides générés sur la hauteur. Certaines salles permettent la disposition de zones acoustiques isolées offrant de très bonnes dispositions pour des performances de sons et de vidéos.

Les espaces d’accueil sont visibles depuis les deux parvis ainsi que du côté du canal (la Sambre). De larges ouvertures permettent de voir l’illumination naturelle des remparts Vauban, voisin au sud en arrivant par le parvis urbain, pour donner la sensation de dégagement et de lumière. Le traitement intérieur est assimilé au prolongement des espaces extérieurs. Les ateliers pour les enfants sont prévu en lien direct avec le hall et le café bar. La partie hall et bistrot au rez-de-chaussée s’ouvre entièrement sur les extérieurs à l’aide de grandes baies vitrées. L’escalier central menant aux étages est traité sous la forme d’un gradin permettant toutes sortes de configurations.

Les espaces extérieurs permettent d’étendre l’activité du centre Pompidou mais aussi d’y rapatrier les usagers de ces lieux publics. Aussi, le parvis est étendu après déplacement des voitures vers l’est du site. Ce parvis permet la mise en place d’un chapiteau et dessine des aires d’appropriations sportives ainsi que des terrains de jeux multiples.