Espace des Arts_Chalon-sur-Saône_2016-2018

 

MAITRE D’OUVRAGE :
Agglomération du Grand Chalon
MAITRE D’OEUVRE :
HBAAT en association avec l’Atelier P Hebbelinck, Richard Klein, historien
CHARGÉ DE PROJET :
Heleen Hart, Mathieu Berteloot, Jean Philippe David
MAITRISE D’OEUVRE ASSOCIÉE :
VERDI / bureau d’étude structure et fluides ; BM Forgue /economiste ; Khale acoustics / acousticien ; Art Scéno / scénographe.
PROGRAMME :
Réhabilitation de l’ancienne maison de culture de Chalon-sur-Saône, scène nationale composée de 3 salles de spectacles, 850, 500 et 100 places, espaces d’expositions, café, résidences et espaces pour les artistes.
BUDGET :
7 500 000 Euros/HT (2016)                                                                                                                                           RÉALISATION :
Livraison 2018
CRITERES HQE :
BBC réhabilitation

 

Ce qui est remarquable dans la question posée avec la rénovation et la modernisation de l’Espace des Arts, c’est l’amplitude des enjeux qui la fonde, du confort du spectateur à l’identité d’une ville dans sa région, du capitonnage d’un fauteuil aux relations du territoire, tout est concerné. Notre première observation fut que ce projet concerne beaucoup l’Humain. Ce projet évoque la société, son évolution et son avenir à partir de la notion d’accueil et d’accès d’une des premières grandes constructions françaises qui a offert l’accès pour tous à la Culture. Celle-ci est le moteur qui permet de fédérer toute une population autour de ses racines. Il est en effet désormais reconnu que la culture est un outil majeur d’intégration sociale de la population.

Une autre observation est bien entendu la nature même du lieu. Ce bâtiment, au-delà de sa valeur constructive et historique, est avant tout un patrimoine immatériel. La mémoire du lieu, ce qu’il représente pour chaque habitant du Grand Châlon, la manière dont il est présent dans l’imaginaire de chacun qui le fréquente ou qui l’a fréquenté, la présence de chaque artiste, chaque technicien qui la fait vivre est ce que nous avons avant tout respecté. Ce patrimoine de mémoire est la vraie racine à préserver pour réussir le projet que nous proposons pour la réhabilitation de l’Espace des Arts.

La question des enjeux patrimoniaux, nous l’avons abordée en premier lieu par la question de l’histoire et ce afin de nous imprégner de l’ensemble de cette mémoire architecturale et immatérielle. Ceci nous permet à titre d’exemple d’envisager au mieux les aspects constructifs de cette architecture héritage d’une modernité perdue.