Conservatoire_La Madeleine_2011-2013

MAITRE D’OUVRAGE :
Ville de La Madeleine
MAITRE D’OEUVRE :
HBAAT mandataire
CHARGÉ DE PROJET :
Heleen Hart, Mathieu Berteloot et Marie hélène Merlin
MAITRISE D’OEUVRE ASSOCIÉE :
SNC Lavalin / bureau d’étude structure, fluides et HQE ; Daniel Caucheteux / bureau d’étude acoustique ; JM Becquart / économie
PROGRAMME :
Réhabilitation du conservatoire actuel et extension avec une salle de répétition et des locaux administratifs et une nouvelle entrée
BUDGET :
1  500 000 Euros/HT (2013)                                                                                                                                   RÉALISATION :
Livraison 2013
CRITERES HQE :
Bâtiment BBC, soit Cep, réf – 40%
Cible énergétique très performante
Cible acoustique très performante
Récupération des eaux de pluie pour l’usage des sanitaires, et l’arrosage des espaces extérieurs
Construction harmonieuse à faible impact
Gestion des déchets (charte chantier propre et gestion dans le fonctionnement du conservatoire)

 

Le projet pour le conservatoire de musique de la Madeleine fait l’objet de la réhabilitation complète de l’école actuelle et d’une petite extension de plain pied pour les fonctions d’accueil et de répétition.

L’école actuelle est remise à neuf, avec l’isolation par l’intérieur, le changement des menuiseries, et le changement de tous les cloisonnements notamment pour renforcer l’acoustique entre salle de classe et de répétition.

Le conservatoire actuel très introverti est dépourvu de façade sur l’espace public et la future extension permettra d’offrir une façade ainsi qu’une nouvelle identité au conservatoire.

L’extension se compose de deux parties, une grande salle de répétition dans un jardin et d’une nouvelle entrée associée aux locaux administratifs de l’école coté parvis et place du marché.

L’extension s’insère dans une parcelle très étroite et longue qui borde le conservatoire actuel et un parking aérien d’un ensemble de logement. Le petit bâtiment s’insère sur cette parcelle en respectant et conservant la qualité végétale de la parcelle et la luminosité des salles de classes du rez-de-chaussée de l’école. L’entrée se place ainsi en retrait de la place pour conserver les 3 arbres et former un seuil au futur équipement. L’entrée vitrée permet l’accès au bâtiment ancien et aux services administratifs du conservatoire associés au hall. Cette entrée vitrée orientée sur l’espace public et le jardin intérieur permet l’accès à la grande salle de répétition que forme le cœur de l’extension. La salle de répétition est de forme trapézoïdale en plan pour conserver la vue des salles de classes du rez-de-chaussée mais aussi pour les qualités acoustiques propre à cette forme. La géométrie générale de cet espace est optimisée avec l’ingénieur acoustique pour offrir les qualités acoustiques et sonores idéales pour la salle de répétition.

L’implantation du projet tient ainsi compte de l’environnement paysager de la parcelle en préservant les qualités paysagères du site à travers la préservation des arbres existants sur toute la parcelle. L’ensemble des arbres du site sont conservés et mis en valeur à travers un rapport direct des espaces intérieurs et extérieurs. Cette relation du projet aux arbres existants renforce l’image d’un bâtiment neuf soucieux de son intégration paysagère et respectueux de l’environnement. Cette démarche prolonge le travail de ville de La Madeleine qui réalise actuellement un mur végétalisé sur le pignon du conservatoire.

L’extension est habillée d’une unique matérialité en couverture et façade de manière à l’intégrer comme une forme unique. La teinte choisit rouge terre du zinc permet une insertion équilibrée du projet dans son environnement végétal de nuances verts (été – printemps) et rouges (automne – hiver).

Les façades de l’entrée sont vitrées de manière à ouvrir le hall sur l’espace public et les arbres existants. L’ossature bois est apparente et se mêle aux troncs des arbres pour favoriser l’insertion.