45 Logements_Quesnoy-sur-Deûle_2016-2018

MAITRE D’OUVRAGE :
Logis Métropole
MAITRE D’OEUVRE :
HBAAT mandataire
CHARGÉ DE PROJET :
Heleen Hart, Mathieu Berteloot et Marie Hélène Merlin
MAITRISE D’OEUVRE ASSOCIÉE :
Ingérop / BET structure et fluides ; SL2C / économiste
PROGRAMME :
Réalisation d’un ensemble de 45 logements associé à un programme de commerces de proximité
BUDGET :
4 000 000 Euros/HT (2017)
RÉALISATION :
Livraison octobre 2018
CRITERES HQE :
Bâtiment BBC, soit Cep, réf – 60%
Ventilation double flux
Architecture avec un double mur, composé d’une brique locale de parement, et une isolation complète par l’extérieur 
Construction harmonieuse à faible impact
Menuiserie bois avec fabrication artisanale

Le programme de logements, situé à l’angle de deux rues à l’entrée du nouvel éco-quartier de l’ange gardien à Quesnoy-sur Deûle est une opportunité pour structurer et donner une identité à ce village péri-urbain au bord de la Deûle.

Le projet s’ancre dans ce contexte rural de qualité, et s’inscrit dans la continuité des maisons mitoyennes en briques de la rue menant de l’église du village au nouvel éco-quartier. Situé à l’entrée de celui-ci, le projet présente une forte visibilité avec l’équipement et les commerces qui structure l’entrée du quartier. Reflet du regard éco-responsable insufflé par le cahier des charges de l’aménageur, l’Equipement et les commerces forme un programme de plain-pied afin de faire le lien entre les constructions individuelles mitoyennes, l’échelle du centre-bourg et les nouvelles constructions de logements collectifs. Ce petit bâtiment entièrement réalisé en ossature et vêture bois est mis en valeur par sa structure déportée à l’extérieur qui s’insère dans le paysage semi-rural de la commune.

Les logements collectifs se déclinent ensuite en deux plots, R+4 pour le bâtiment marquant l’angle des deux rues et en R+3 pour le second bâtiment qui fait le lien avec les logements intermédiaires construits sur la parcelle voisine.

Le projet joue de la topographie et de la pente pour loger en semi enterré l’ensemble du stationnement de l’opération, dans une strate qui révèle la topographie, laisse une certaine transparence vers le cœur d’ilot et offre un éclairage naturel pour le stationnement.

L’implantation le long des deux voies permet de former un front urbain libérant en cœur d’ilot un jardin pour les habitants et les utilisateurs de l’équipement.

Pour offrir aux habitants un cadre de vie optimal, l’ensemble des logements bénéficie systématiquement d’une double orientation (à l’exception de 4 types 2). En effet, de par la compacité et faible longueur des bâtiments, chaque logement se situe dans un angle bénéficiant de deux orientations et d’une luminosité optimale pour le séjour mais aussi pour chacune des autres pièces du logement.

Pour cela, les façades sont percées de manière régulière par une trame répétitive de grandes baies carrés qui ne fait aucune hiérarchisation entre une cuisine, une chambre ou un séjour.

Au vu des petites surfaces, l’aménagement intérieur est optimisé pour limiter les circulations, maximiser les rangements et les pièces de vie.

Les matériaux utilisés sont limités à deux avec une brique artisanale pour les façades et le bois pour l’ensemble de la menuiserie, les balcons ainsi que l’équipement et les commerces.

La matière naturelle est l’artisanat sont ainsi mis en valeur pour fabriquer un projet à dimension sociale ambitieux sur le plan des sens malgré une certaine modestie dans son expression architecturale.